Le petit homme au chapeau vert

Le petit homme au chapeau vert
4 min 20 s

C’était un matin comme tout les matins,
petit jour filtré entre les paupières,
un bus à l’arrêt, des voitures pressées,
un petit matin sans grand mystères,
les feux rouges étaient rouges,
les feux verts étaient verts,
deux bosses pour les chameaux
une chez les dromadaires
en somme un matin des plus ordinaires,
chacun sa place dans l’univers

et je l’ai croisé comme chaque matin,
le petit homme au chapeau vert,
celui qu’on ne remarquait guère
malgré sa mine singulière,
promenant le mystère
de son sourire constant
de son regard absent,
égaré et tranquille,
il allait son chemin
dans le petit matin

c’était un matin un peu enfantin,
petit jour changé en boîte à mystères,
un bus démâté, des voitures fanées,
un petit matin pas ordinaire
les feux verts étaient rouges,
les feux rouges étaient verts,
une bosse pour les chameaux
rien chez les dromadaires
en somme un matin qui va de travers,
tout chamboulé dans l’univers

et je l’ai pas vu ce drôle d’indien,
ce petit homme au chapeau vert,
celui qu’on ne remarquait guère,
car de façon bien singulière
il s’était fait la paire,
emportant le mystère
de son sourire constant,
dans son regard absent
emportant sans manière
l’ordre de l’univers

voici un matin comme tous les matins,
petit jour entre les paupières,
un bus démâté, des voitures fanées,
un petit matin sans grand mystère,
les feux verts sont rouges,
les feux rouges sont verts,
un matin ordinaire,
une bosse pour les chameaux,
rien chez les dromadaires,
l’ordre de l’univers

les vieux disent qu’avant,
c’était différent
mais qui se souvient de la terre
du petit homme au chapeau vert?

Paroles: Christiane Bélert
Musique: Christiane Bélert/ Patrick Pernet 

Les commentaires sont fermés.