Et boire l’air du temps

Et boire l’air du temps
3 min 49 s

Pour voir la lumière crue
Ne barre point le soleil
Je veux voir Isabelle
Dans le casino du printemps
Et boire l’air du temps
Dans un verre de bière
Voir la scène de la vie
A l’entracte aux couleurs oranges
Du baiser de l’amour
Et regarder sous les persiennes
La solitude infinie

L’illusion est prune

L’illusion est prune
Sous le sommet du sommeil
Le fantôme du rêve rôde
Dans la naissance du printemps
La pastorale de la romance se lève
Dans ce ciel brûlé
Par l’acrobate de l’illusion
La faim est au comble
Et j’ai l’odeur de la chair
L’enfer danse au bout de mon étoile
L’épingle du temps (bis).

Poème: Robert Chasseneuil
Musique: Patrick Pernet

Les commentaires sont fermés.