La culotte de cheval

La culotte de cheval
2 min 42 s

J’ai toujours admiré la fougue de Cyrano
Mais n’ayant pas son nez, j’nétais point parano
A la fin d’un concert, entre poire et dessert
S’approche un inconnu qui m’dit:
« je vous ai vue,
Vous avez une belle voix et un joli minois,
Mais le détail qui cloche,
osons le dire, c’est moche,
Il faut y remédier car ce n’est pas fatal,
Faites vous donc enlever
votre culotte de cheval ».

Refrain:
C’est le cha-cha du tchatcheur,
le cha-cha du raseur,
celui qui fait son blé sur nos petits bourrelets,
le cha-cha du sans-coeur,
sans gêne et sans pudeur,
celui qui cherche à faire son beurre.

« Ma clinique du seizième
vous accueille sans problème,
Car dans votre métier, il ne faut rien négliger,
Croyez-moi c’est vital, cette culotte de cheval,
Venez qu’on vous l’écarte, allez voici ma carte »
Je suis restée sans voix, le grossier que voilà,
Un duel à l’épée aureit dû le clouer,
Je ne suis pas Cyrano, mais gare à mon stylo,
Il est temps de faire mouche,
à la fin du couplet, je touche…

Refrain

C’est un peu court Docteur,
on pouvait faire meilleur,
Donner du trémolo pour compter mes kilos,
Ou piquer dans le sac de Monsieur de Bergerac
En disant: »Ca Madame,
votre voix me désarme,
Mais avec ce bassin pour chanter vos refrains,
Faut-il qu’on vous entraîne
à Longchamp ou Vincennes,
D’Auteuil ou Chantilly, vous méritez le prix ».
Ou beaucoup plus concret en parodiant Trénet:
« Madame, Madame,
vous avez la croupe animale,
Ne gardez pas ici, c’est un scandale
Votre culotte de cheval ».

Paroles:Christiane Bélert
Musique:Christiane Bélert/Patrick Pernet

Les commentaires sont fermés.