Lozère d’enfance

Lozère d’enfance
4 min 05 s

 

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

1-2-3, nous irons aux Croix,
tu fronces le nez, ballade imposée,
à l’âge des chevaux de bois,
vite envolé, caprice d’un été,
au bord de la Colagne,
les cousins m’accompagnent,
elle est tombé ma p’tite pierre,
au fond d’la rivière,

1-2-3, nous irons aux Croix,
tu fronces le nez, pique-nique imposé,
à l’âge des pains au chocolat,
vite oublié, les cousins vont arriver,
des chips et du melon,
rondelles de saucisson,
et de la fougasse au dessert,
mousseux dans les verres,

Refrain

Souvenirs dans les bois de pins,
de nos vacances de gamins,
une image que rien n’efface,
une impression, un coup au coeur,
un vieux chemins presqu’en disgrâce,
et sous la robe d’une fleur,
le parfum de l’été qui passe

1-2-3, on oublie les Croix,
la vie te pousse loin des genêts et des mousses,
entre les poches d’un vieux parka,
une poignée de cadeirettes oubliées,
dans la cour de Mémé,
on vient prendre le frais,
sous le tilleul on se prélasse,
tisane au fond des tasses,

Refrain

Souvenirs de nos nuits d’enfance,
des graines de l’adolescence,
une image que rien n’efface,
une impression, un coup au coeur,
un vieux tilleul presqu’en disgrâce,
et dans le soir aux cent couleurs,
le cri des hirondelles qui passent,

1-2-3, on revient aux Croix,
tu riz au nez des souvenirs retrouvés,
à l’âge où l’on reprend ses pas,
comme ces photos,
mémoire sans défaut,
les cousins ont grandi,
beaucoup ont des petits,
moi j’ai d’abord eu du chagrin,
mais le bonheur revient,

Refrain

Le vieux chemin est goudronné,
ne reste de nos anciens étés,
qu’une image que rien n’efface,
une impression, un coup au coeur,
un petit bois presqu’en disgrâce,
et sous la robe d’une fleur,
le parfum de la vie qui passe …

Paroles:Christiane Bélert
Musique:Christiane Bélert/Patrick Pernet

Les commentaires sont fermés.